Comment préparer au mieux la mise en location de mon appartement ?

La première question est de savoir si vous souhaitez louer votre bien en location vide ou meublé sur le long terme.

Sur le plan pratique, il est important de mettre l’appartement en condition pour le présenter sous son meilleur jour :

  • l’appartement doit être au minimum en bon état, idéalement refait à neuf ;
  • les réparations incontournables doivent être faites avant de présenter le bien. Il est primordial de ne pas donner de motif de négociation ou d’inquiétude à un locataire potentiel ;
  • il est important d’anticiper les petites réparations (changement d’ampoules, sanitaires défectueux, poignées de porte, réparation de dégât des eaux) qu’un locataire demandera à coup sûr ;
  • la présence d’un détecteur de fumée est obligatoire depuis février 2015 ;
  • il est utile de prévoir suffisamment de jeux de clés (dont 1 à mettre à disposition pour les visites) ;
  • l’appartement doit être rangé et propre pour la prise de photos et les visites ;
  • enfin il est important de dépersonnaliser l’appartement (livres, photos personnelles, …)

Concernant les appartements meublés, Il y a deux règles à garder en tête :

  • l’appartement doit être prêt à l’usage et disposer du mobilier et autres éléments nécessaire pour y vivre : linge de maison, électroménager, mobilier – lits, chaises, tables, etc. Une liste exhaustive de ce que doit proposer un meublé existe désormais ;
  • le mobilier doit être récent, sobre et contemporain. Le mobilier de récupération est à bannir. En effet, le niveau de confort et de décoration demandé par les locataires en meublé s’est sensiblement élevé ces dernières années, en raison de l'évolution du marché de la location.

Sur le plan administratif, prévoyez :

  • les diagnostics obligatoires à jour et si possible un plan ;
  • la détention d’une assurance propriétaire non occupant obligatoire qui vous protège si un sinistre a lieu pendant une période de vacance du bien et vous assure contre les risques de responsabilité civiles dont vous devez répondre (NB : dans le cas des locations meublées, c’est souvent votre assurance qui prend en charge les dégâts aux tiers et au mobilier) ;
  • un inventaire à jour (pour les appartements meublés).

Enfin, il convient de déterminer le niveau de loyer optimal. N’hésitez pas à nous demander conseil sur ce point.